Projet d’évolution d’une palmeraie vers un mode de production agroécologique

Alors que l’Adrar mauritanien s’ouvre de nouveau au tourisme, je suis allé dans la palmeraie de Maaden du 14 au 19 janvier 2018 pour établir un état des lieux des pratiques agricoles et identifier les potentialités de diversification des productions et d’amélioration des rendements. Je devais également vérifier la pertinence du choix de cette palmeraie pour évoluer vers un mode de production agroécologique.

Retour à Maaden du 18 au 23 mars 2018 en compagnie de Houari, sociologue. Nous avons partagé les conclusions de nos études et nos propositions avec la communauté villageoise. Un premier essai de compostage en tas a été réalisé. Plusieurs paysans se sont déclarés volontaires pour cultiver côte à côte dans les mêmes conditions une parcelle témoin et une parcelle avec compost, dès le mois de mai. Un voyage de paysans à Chinguetti a permis d’illustrer la notion de diversification des cultures. Nous avons également travaillé les bases et les conditions du partenariat entre le village de Maaden et le Fonds de dotation Pierre Rabhi.

Crédit photo : Gilles Oger